Menu

2018/5

Vous êtes ici

La fonction de police guidée par l’information peut-elle renforcer la coopération internationale ?

Le crime organisé et les problèmes d’ordre public sont devenus des phénomènes transnationaux, exigeant une approche internationale. À l’assemblée générale d’Interpol, laquelle s’est tenue le 29/09/2017, le ministre de la Sécurité et de l’Intérieur, Jan Jambon, avait déjà plaidé pour davantage de coopération policière internationale dans la lutte contre le terrorisme et le crime organisé.
Dans le cadre de l’exécution de missions internationales, c’est la direction de la coopération policière internationale de la police fédérale (CGI) qui sert d’interlocuteur pour la police intégrée. Ce service est responsable du développement, de la gestion et de la coordination de la coopération policière internationale et dispose, pour ce faire, d’un réseau d’officiers de liaison.
Daniel Lauwens est notre officier de liaison à Washington, accrédité pour les États-Unis d’Amérique, le Canada, le Mexique et les Bahamas. Il nous explique le rôle de soutien qu’il peut jouer au profit des services de police.
Catherine De Bolle est la nouvelle directrice d’Europol. Vu le thème de ce numéro, nous nous devions de nous entretenir avec elle. Il s’agit de sa première grande interview depuis son entrée en service ! Quelles sont les vision et mission de cette dernière à la tête d’Europol ? Comment parvient-elle à mettre d’accord les 28 États membres européens ? Il s’agit de quelques-unes des questions que nous lui avons posées.
Cet entretien avec Catherine De Bolle nous a incité à donner également la parole à son successeur. Marc De Mesmaeker a été nommé commissaire général de la police fédérale le 15/06/2018. Blue Minds a voulu connaître sa vision de la police.
Selon Peter De Buysscher, directeur de CGI, la principale forme de coopération policière internationale est toujours l’échange d’informations. Si le réseau d’officiers de liaison y pourvoit en partie, il nous explique comment notre engagement international contribue à la gestion de la criminalité organisée internationale.
Le 23/07/2018, le nouveau traité Benelux en matière de coopération policière a été signé solennellement par les ministres compétents des 3 États membres. Sa version initiale datant de 2004, il avait besoin de quelques rectifications et d’une mise à jour.
Thierry Charlier, directeur du Secrétariat général de l’Union Benelux, nous donne un aperçu de ses nouveautés. Jurgen De Landsheer, chef de corps de la zone Geraardsbergen/Lierde, a représenté notre pays aux conférences « Pearls in Policing » en 2017 et 2018. Il s’agit d’un think tank international de hauts représentants des services de police et de sécurité. Il nous en présente les conclusions. Bonne lecture !

 

Contenu

  • Blue Mind - La fonction de police guidée par l'information peut-elle renforcer la cooperation internationale?
  • Blue Link - Focus sur les sujets d'actualité policière
  • Blue Lead - Washington DC: inside the belgian police liaison office
  • Blue Snaps - L'actualité du monde policier en images
  • Blue Talks - Catherine De Bolle: Gardere la société sûre et vivable pour tout un chacun
  • Blue Talks - Marc De Mesmaeker: l'avenir de la police est numérique
  • Blue Line - La coopération internationale est l'affaire de tous!
  • Blue Trends - La coopération policière au sein du Benelux
  • CPL Minds - Quelques activités du CPL sous la loupe
  • Blue Spirit - Policing Fractured Communities